Poursuivant ses efforts de dématérialisation, l’État modernise l’établissement des procurations pour voter grâce à la mise en œuvre d’une procédure numérique intitulée Maprocuration. Elle complète la procédure papier qui perdure au profit des électeurs qui ne peuvent ou ne souhaitent pas utiliser la voix numérique.

Cette nouvelle télé-procédure permettra de diminuer le temps nécessaire à l’établissement des procurations de vote, tant pour les électeurs, les communes que les policiers et gendarmes devant lesquels les électeurs devront toujours se présenter pour limiter les risques de fraude. Elle est ouverte au public depuis le 6 avril pour tous les scrutins qui se dérouleront à compter du 11 avril et dans la perspective du double scrutin départemental / régional des 20 et 27 juin 2021. Elle se déroule en trois temps :

  • 1. L’électeur souhaitant voter par procuration saisit en ligne sa demande après s’être authentifié via FranceConnect. La validation de sa demande en ligne déclenche l’envoi à son attention d’un courriel avec une référence de dossier à 6 caractères.
  • 2. L’électeur se rend ensuite dans n’importe quel commissariat de police ou brigade de gendarmerie avec sa référence de dossier et une pièce d’identité. L’officier de police judiciaire (OPJ) ou l’assistant de police judiciaire (APJ) habilité saisit la référence dans un portail numérique dédié et sécurisé. L’identité de l’électeur apparaît à l’écran, l’OPJ / APJ la contrôle au regard de la pièce d’identité présentée. La validation sur le portail par l’OPJ / APJ déclenche la transmission instantanée et dématérialisée de la procuration vers la commune d’inscription de l’électeur.
  • 3. Le service municipal en charge des élections se connecte sur le portail Internet dédié. Il procède aux contrôles habituels avant de valider ou d’invalider la procuration. Enfin l’électeur reçoit un message sur la suite donnée par la mairie à sa demande.